Cinéma >Les acteurs > Antonio Banderas

Antonio Banderas
Acteur, Réalisateur, Producteur

Biographie

  Antonio Banderas


Né le 10 août 1960 à Malaga, en Espagne, José Antonio Dominguez Banderas est le fils d'un policier et d'une enseignante. Tout jeune, il se destine à devenir footballeur professionnel, rêvant de porter le maillot des grands clubs ibériques. A 14 ans, son rêve s'effondre en même temps que son pied, cassé au cours d'un accident. C'est à ce moment qu'Antonio envisage de se reconvertir dans la comédie. Il suit donc des cours d'art dramatique à Malaga, et débute, une fois diplômé, dans une compagnie locale. En 1981, il s'installe à Madrid où il intègre la prestigieuse compagnie du Théâtre National d'Espagne, dans laquelle il jouera jusqu'en 1986. En 1982, Pedro Almodóvar lui confie un petit rôle de voyou homosexuel dans Labyrinthe des passions, qui marque ses débuts au cinéma, mais aussi celui de sa longue collaboration avec le réalisateur madrilène. Ils tourneront cinq films ensemble : Labyrinthe des passions, Matador, La loi du désir, Femmes au bord de la crise de nerfs et Attache-moi !, autant de films qui font du comédien une star en son pays et une curiosité à l'étranger, jouant à satiété sur l'ambiguïté et sa plastique avantageuse. En parallèle, Banderas se produit dans d'autres films espagnols, et enrichit sa filmographie de nombreux drames, tels que Baton Rouge, 27 heures, etc. Découvert aux Etats-Unis grâce à Almodóvar, et convoité par Madonna (dans In bed with Madonna), qui “ferait n'importe quoi pour l'avoir”, Banderas attise de plus en plus les curiosités, et Hollywood lui fait des appels du pied. Dès 1992, le beau ténébreux traverse l'Atlantique pour son premier film américain. Petite précision : il ne parle pas anglais. Qu'à cela ne tienne, le réalisateur de Mambo kings, Arne Glimcher, lui fait apprendre le texte par cœur, que Banderas récite phonétiquement. Un an et quelques cours d'anglais plus tard, Banderas tourne dans Philadelphia, de Jonathan Demme, dans le rôle du petit ami de Tom Hanks. On le voit ensuite dans La maison aux esprits, Entretien avec un vampire, ou encore très brièvement dans le film à sketches Four Rooms. Son premier premier rôle américain, il le connaît grâce à l'américano-mexicain Robert Rodriguez, qui lui confie le rôle du mariachi dans Desperado. Arrivé à Hollywood grâce à l'appui de Madonna, Banderas y connaîtra finalement la consécration aux côtés de l'actrice/chanteuse dans Evita, d'Alan Parker, dans lequel il incarne Ché, le narrateur de l'histoire, toujours aux côtés de la belle Evita mais qui ne prend jamais vraiment parti dans le déroulement de l'histoire. Il est aussi le méchant dans Assassins, un thriller avec Sylvester Stallone. Le masque de Zorro, dans lequel il tient le double rôle Zorro/Alejandro Murieta, lui fournit l'opportunité de renforcer, en endossant le costume d'un personnage aussi prestigieux, sa reconnaissance publique, d'autant que le film est un triomphe. Banderas est maintenant une star mondiale, à la quelle échoient tous les gros projets d'envergure. A l'instar, par exemple, du 13ème guerrier, ambitieux projet signé John McTiernan qui le projette dans le Moyen Age, émissaire arabe devant conclure un pacte avec des Vikings pour déjouer les plans d'un peuple sanguinaire. Même s’il y a des ratés : The White River Kid, sorti dans une poignée de pays, une comédie sans envergure, et Les adversaires qui, dans le registre du film “de castagne”, met aux prises deux boxeurs sur le retour (Banderas et Woody Harrelson) dans un match de la dernière chance. Mais revenons aux cartons : la comédie policière Spy kids, qui lui fournit l'occasion de retrouver Robert Rodriguez, et qui devint rapidement l'un des succès surprise de 2001 aux Etats-Unis. On aura pu revoir le bel Espagnol en producteur de café cubain soumis aux caprices d'une étrange épouse dans Péché originel, puis en chercheur spécialisé en écritures saintes aux prises avec un serial-killer dans Le tombeau. Après avoir tourné en France dans le film de Brian De Palma, le très noir Femme fatale (il y incarnait un paparazzi aux prises avec ladite femme fatale) Antonio revient ensuite dans la suite des enfants espions, toujours papa dépassé des Spy kids 2 – Espions en herbe dont il signe aujourd’hui le troisième volet, Mission 3D – Spy Kids 3.On a aperçu entre temps, le latin acteur dans le biopic Frida, avec la belle Salma Hayek dans le rôle du peintre mexicain, dans Il était une fois au Mexique, la suite de El mariachi et Desperado et on le verra bientôt dans Imagining Argentina de Christopher Hampton. Et cette fois, point de Madonna au générique de la nouvelle aventure sud-américaine du comédien. En revanche, il sera bien question de retrouver la brune Catherine Zeta-Jones pour la suite des aventures de Zorro dont la sortie est prévue pour 2005. Patience et longueur de temps…

Filmographie

  Antonio Banderas


Affiche de Les Oubliées de Juarez
Les Oubliées de Juarez

Affiche de Mon espion préféré
Mon espion préféré

Affiche de La légende de Zorro
La légende de Zorro

Affiche de Le masque de Zorro
Le masque de Zorro












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2021







92 visiteurs connectés