Cinéma >Les acteurs > Franco Nero

Franco Nero
Acteur, Réalisateur

Biographie

  Franco Nero


Francesco Sparanero dit Franco Nero (né le 23 novembre 1941 à San Prospero, près de Parme, est un acteur italo-américain.

Après des études en économie, Franco Nero étudie le Piccolo Teatro de Giorgio Strehler à Milan. S'il joue plusieurs petits rôles dans des films italiens de 1962 à 1965, dont Je la connaissais bien d'Antonio Pietrangeli, il réussit à réellement percer grâce à deux films. Le premier est La Bible de John Huston, une coproduction italo-américaine sur laquelle il officie d'abord comme photographe de plateau, avant d'être repéré par le cinéaste qui lui demande de jouer le personnage d'Abel. Le comédien, qui parle anglais avec un terrible accent, sera doublé par un acteur inconnu. Le second film à lancer sa carrière sera Django, un western italien qui surfe sur la vague du western à la manière de Sergio Leone. Il est réalisé par Sergio Corbucci, avec lequel Nero collaborera régulièrement.

Parmi ses westerns, Franco Nero compte certains fleurons du genre tels Le Mercenaire et Companeros (tous deux signés Corbucci) ou le crépusculaire Keoma (1975), réalisé par Enzo G. Castellari. Très beau garçon aux yeux bleus, l'acteur joue les jeunes premiers en suivant la mode des films de genre : film d'aventures (Camelot, qui lui vaudra une nomination aux Golden Globes), films de guerre (Les derniers jours de Mussolini, L' Ouragan vient de Navarone) ou film d'exploitation (L' Implacable Ninja), mais sa spécialité est le polar : il campe un capitaine de police à la recherche de la vérité dans La Mafia fait la loi, un inspecteur dans Confession d'un commissaire de police au procureur de la république et un homme de loi qui se lie à la mafia dans Lucia et les Gouapes. Il apparait par ailleurs chez Luis Buñuel pour jouer le peintre amant de Catherine Deneuve dans Tristana (1969).

Dans les années 80, Franco Nero tourne essentiellement en Europe ou dans des coproductions. Peu de films se démarquent de sa filmographie à cette époque, si ce n'est Querelle de Fassbinder(1982), biopic sur le conducteur automobile Arturo Toscanini, et Le grand retour de Django, qui le voit faire équipe avec Donald Pleasence. La décennie 90 va en revanche être assez riche pour l'acteur. Il incarne en 1990 l'écrivain italien Gesualdo Bufalino dans le film adapté de son principal roman Diceria dell'untore. La même année, il est Ramon Esperanza, un trafiquant de drogues et dictateur qu'on tente de faire évader dans 58 minutes pour vivre. Il continue de tourner en Italie drames et polars qui ne parviennent pas en France, et finit par retourner au western.

Nous sommes en 1995, et il y a plusieurs années déjà, Franco Nero a écrit avec Lorenzo De Luca un scénario sur un enfant qui perd ses parents assassinés et survit en vivant dans une grotte avec un ourson. Il est recueilli par les indiens et adulte, part venger ses parents. Le film ne trouve pas financement, et son ami Enzo G. Castellari, qui l'avait déjà dirigé dans Cippola Colt ou Keoma, décide de diriger le projet. Ce sera Jonathan degli orsi, film produit entre autres par son acteur principal, et qui passe inaperçu excepté dans les pays de l'Est. Franco Nero ne se démonte pas et continue de tourner notamment dans Uninvited (1999), un drame réalisé par Carlo Gabriel Nero, fils qu'il a eu avec l'actrice Vanessa Redgrave.

Toujours aussi séduisant avec ses quelques rides et sa barbe, Franco Nero est présent sur les écrans, surtout en Allemagne ou en Italie. L'acteur participe à trois films du réalisateur Louis Nero : une version de l'histoire de Rasputin (2010), et deux drames Hans (2006) et La Rabbia (2008). Après un caméo dans Letters to Juliet, il participe au film Le Rite (2011), aux côtés d'Anthony Hopkins.

Auteur : Corentin Palanchini

Filmographie

  Franco Nero


Affiche de

Affiche de 58 Minutes pour vivre
58 Minutes pour vivre

Affiche de Le Rite
Le Rite

Affiche de Querelle
Querelle












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z






© Cinéma Passion 2001-2020







106 visiteurs connectés