Cinéma >Les acteurs > Hugh Grant

Hugh Grant
Acteur

Biographie

  Hugh Grant


Né le 9 septembre 1960 à Londres, Hugh John Mungo Grant est découvert par le public anglais en 1982 dans Privileged, tourné en parallèle de ses études à Oxford. Mais c’est en 1987, dans le film d’Ismail Merchant et de James Ivory tiré de l’œuvre d’E.M. Forster, Maurice, qu’il connaît son premier vrai succès au cinéma. Remportant pour l'occasion le Prix du Meilleur acteur au Festival de Venise, il se voit confier par la suite plusieurs rôles dans des films comme The Dawning, avec Anthony Hopkins, Le repaire du ver blanc, de Ken Russell, Big man, avec Joanne Whalley-Kilmer, et Impromptu, de James Lapine, dans lequel il joue Chopin face à Judy Davis en Georges Sand.

Parallèlement à une carrière cinématographique florissante, le plus british des acteurs britanniques se produit souvent sur scène, notamment sous la direction de Richard Wilson dans "An Inspector Calls", "L’éventail de lady Windermere", "Coriolan" et "Hamlet". En 1993, retour au cinéma, Hugh Grant retrouve James Ivory pour jouer le journaliste des Vestiges du jour. L’année suivante l’impose à la scène internationale avec Lunes de fiel de Roman Polanski, avec Kristin Scott Thomas, Sirènes de John Duigan, et surtout 4 mariages et 1 enterrement de Mike Newell qui connaît le triomphe critique et populaire que l’on connaît. Il remporte alors le Golden Globe et le British Academy Award du Meilleur acteur.

Fort de ces succès, Hugh Grant fait ses débuts dans le cinéma américain en tournant Neuf mois aussi, le remake du film de Patrick Braoudé. Légèrement compassé, le ton et la stature résolument british, Hugh n'est jamais meilleur que sur sa bonne vieille terre natale. Le revoilà donc, au Pays de Galles, dans le rôle d'un cartographe obtus à l'affiche de L’Anglais qui gravit une colline et descendit une montagne. La même année, il incarne Edward Ferrers dans l’adaptation oscarisée du roman de Jane Austin, Raison et sentiments. Après un caméo dans Le don du roi, il retrouve Mike Newell pour An Awfully Big Adventure, qui ne sortira pas en France pour cause d'insuccès absolu dans le reste du monde.

En 1996, il interprète le médecin au cœur d'un réseau de cobayes humains dans Mesure d’urgence. Ce film marque ses débuts dans la production ainsi que ceux de son épouse Liz Hurley, au sein de leur société Simian Films. Hugh Grant marque alors une pause de trois ans, suite, notamment, à une affaire de mœurs bien connue des journaux à scandale, qui lui vaudra quelques heures passées en prison et surtout un déluge de moqueries en tout genre. Il réapparaîtra pourtant, plus glorieux que jamais, sur le devant de la scène aux côtés de la rayonnante Julia Roberts en interprétant, une fois n'est pas coutume, le rôle de l'amoureux transi dans l'énorme succès romantique Coup de foudre à Notting Hill. La même année, sa société produit Mickey les yeux bleus, avec Jeanne Tripplehorn et James Caan, où il tient le rôle dudit Mickey, aux prises avec un beau-père mafieux. Woody Allen l'enrôle alors dans un film de son cru, Escroc mais pas trop, où il campe un suave marchand d'art britannique, mentor spirituel de la fiancée d'un ex-taulard. Toujours aussi parfaitement permanenté, il incarne ensuite le suave et dandy Daniel Cleaver, un patron très attentionné aux côtés de la mutine Renée Zellweger dans Le journal de Bridget Jones, avant d'opérer un changement capillaire radical dans Pour un garçon, où il se fait trentenaire célibataire délicieusement décalé.

A nouveau play-boy inconséquent aux côtés de Sandra Bullock dans L'amour sans préavis, Hugh retrouve Richard Curtis, le scénariste de Coup de foudre à Notting Hill et Le journal de Bridget Jones, promu réalisateur de Love actually, comédie sentimentale (étonnant, non ?) qui s'annonce comme vrai repaire de comédiens british, puisque y figurent aussi Rowan Atkinson, Colin Firth et Alan Rickman... Il revient ensuite pour la suite des aventures de Bridget Jones, intitulées Bridget Jones : L'âge de raison, puis, après avoir fait une apparition rigolote en charmant voisin de Carole Bouquet dans Travaux, on sait quand ça commence de Brigitte Roüan, il apparaît aujourd'hui en présentateur cynique de l'émission télé qui fait chavirer l'Amérique dans le film homonyme American Dreamz signé Paul Weitz, avec lequel il avait déjà travaillé à l'occasion de Pour un garçon. Ultime honneur pour l'acteur, Hugh Grant a reçu cette année un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Amplement mérité, ça va de soi.

Filmographie

  Hugh Grant


Affiche de Mickey les yeux bleus
Mickey les yeux bleus

Affiche de L
L'Amour sans préavis

Affiche de Pour un garçon
Pour un garçon

Affiche de Les Vestiges du jour
Les Vestiges du jour












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z






© Cinéma Passion 2001-2019







152 visiteurs connectés