Cinéma >Les acteurs > Jacques Gamblin

Jacques Gamblin
Acteur

Biographie

  Jacques Gamblin


Découvert par le très grand public en homme d'affaires le jour et en drag-queen la nuit dans la comédie à succès Pédale douce, Jacques Gamblin, né en 1957, n'en était pourtant pas à ses débuts. C'est en 1979 que naît la vocation. D'abord permanent au Centre dramatique permanent de Caen, il se décide ensuite à monter à Paris, où il travaille avec Alfredo Arias, Jean-Louis Martinelli ou Charles Tordjman. De la scène, donc, dans des pièces de Claudel, Kafka, mais aussi de petits rôles dans des téléfilms, puis au cinéma. Mais c'est Claude Lelouch qui le premier lui fait véritablement confiance en lui offrant des rôles (secondaires) dansIl y a des jours... et des lunes etLa belle histoire. Une confiance qu'il concrétisera définitivement avec l'un des rôles principaux de Tout ça... pour ça !, aux côtés de Vincent Lindon. Excellents dans le registre ahuris, décalés et légèrement dépassés par les événements, ils seront pour beaucoup au succès du film. Par la suite, Gamblin, qui mène un importante carrière théâtrale de front, n'apparaît que dans des petites productions, à l'image de la “comédie couture” Fausto, de Rémi Duchemin ou du gentil polar social Les braqueuses, avec Catherine Jacob. Retour ensuite par la case Lelouch dans Les misérables et détour par Marseille où il tient un des rôles principaux d'A la vie à la mort, de Robert Guédiguian. Finalement,Pédale douce débarque sur les écrans et Jacques Gamblin fait exploser de rire la France entière, avec l'aide, il faut bien le dire, dePatrick Timsit ! Ecrivain en panne d'inspiration dansMauvais genre, clochard ambitieux dansTenue correcte exigée, il incarne dans Kanzo senseï un blessé de guerre hollandais. Anecdote : c'est en le voyant dans Pédale douce qu'Imamura a pensé à lui pour le rôle ! Jacques Gamblin est par ailleurs écrivain et acteur de one-man-shows (il a sillonné la France avec sa pièce "Quincaillerie"). Accusé du meurtre d'une petite fille dans Au cœur du mensonge, il connaît un grand succès populaire en incarnant un simple d'esprit en parfaite communion avec la nature dans Les enfants du marais. Comédien blasé et auteur frustré dans la comédie sentimentale Mademoiselle, film pour le quel il retrouve Sandrine Bonnaire (sa partenaire dans Au cœur du mensonge), il vient d'achever Bella ciao, saga illuminée sur fond d'immigration italienne, et tourne en ce moment-même dans le nouveau film de Bertrand Tavernier, Laissez-passer. Jacques Gamblin y tient le rôle d'un assistant metteur en scène qui se fait engager dans une grande firme cinématographique allemande, en 1944, afin de camoufler ses activités de résistant.

Filmographie

  Jacques Gamblin


Affiche de A la petite semaine
A la petite semaine

Affiche de Le Nom des gens
Le Nom des gens

Affiche de Laissez-passer
Laissez-passer

Affiche de Les Brigades du Tigre
Les Brigades du Tigre












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z






© Cinéma Passion 2001-2021







63 visiteurs connectés