Cinéma >Les acteurs > Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo
Acteur, Producteur

Biographie

  Jean-Paul Belmondo


Né à Neuilly-sur-Seine le 9 avril 1933, Jean-Paul Belmondo a été élevé dans une famille d'artistes, son père étant sculpteur et sa mère artiste peintre. Passionné par le sport, il pratique le football et la boxe, avant de tenter le Conservatoire en 1951. Il se lie d'amitié avec entre autres Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort et Michel Beaune, et fait ses débuts sur les planches dans "La mégère apprivoisée" et "Oscar".

En 1953, il épouse Elodie, une danseuse, avec laquelle il aura trois enfants : Patricia, Florence et Paul.

A sa sortie du Conservatoire, en 1956, il fait ses débuts au cinéma en décrochant de petits rôles, notamment dans Les tricheurs de Marcel Carné.

Mais c'est Godard qui l'impose en 1960, à l'aube de la Nouvelle Vague, dans A bout de souffle, où il forme avec Jean Seberg un couple désormais mythique. L'année suivante, il trouve l'un de ses autres rôles marquants dans Léon Morin, prêtre, sous la direction de Jean-Pierre Melville , et fait des miracles de cascadeur dans Cartouche, amorçant une carrière de comédien physique et enjoué qui fait le bonheur du public le plus large.

C'est à nouveau grâce à Philippe de Broca qu'il rencontre un immense succès en incarnant L'homme de Rio en 1964. Il compose même un surprenant Stavisky, réalisé en 1974 par Alain Resnais. A l'instar de Delon, Belmondo enchaîne ensuite toute une série de films populaires, prétexte à d'innombrables exploits sportifs, en compagnie de Verneuil (Peur sur la ville, Le corps de mon ennemi, Les morfalous) et de Lautner (Flic ou voyou, Le guignolo, Joyeuses Pâques).

Mais le filon s'épuise, Belmondo a du mal a se renouveler dans un registre bien rôdé, jusqu'à sa rencontre avec Lelouch sur Itinéraire d'un enfant gâté en 1988 : formidable dans le rôle d'un homme d'affaires saisi au tournant de sa vie, il emballe le public et récolte un César mérité. Lelouch qu'il retrouvera dans Les misérables en 1995, où il endosse avec panache le rôle de Jean Valjean.

Parallèlement, le comédien revient avec succès au théâtre, dans "Kean" puis dans "Cyrano de Bergerac", mis en scène par Robert Hossein. 1 chance sur 2 marquait ses retrouvailles avec son partenaire de Borsalino, clin d'œil spectaculaire aux films qui les ont rendus populaires, et qui, au vu des résultats du film, le sont moins de nos jours. C'est donc avec plaisir qu'on le retrouve en fils de Romain Duris dans le Peut-être de Cédric Klapisch.

Filmographie

  Jean-Paul Belmondo


Affiche de Cent mille dollars au soleil
Cent mille dollars au soleil

Affiche de A double tour
A double tour

Affiche de 1 chance sur 2
1 chance sur 2

Affiche de Les morfalous
Les morfalous












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z






© Cinéma Passion 2001-2020







67 visiteurs connectés