Cinéma >Les acteurs > Jon Voight

Jon Voight
Acteur, Producteur

Biographie

  Jon Voight


C'est à New York, le 29 décembre 1938, qu'est né Jon Voight. Très jeune, il décide de suivre des études d'art dramatique pour devenir acteur. Mais pas à n'importe quel prix ! En trente ans de carrière, il tourne peu et choisit ses personnages avec une grande rigueur. Il décrochera son premier rôle en 1967 dans Sept secondes en enfer, de John Sturges, et connaîtra un grand succès deux ans plus tard grâce à John Schlesinger et son Macadam cowboy, campagnard débarqué à New York avec des rêves de gloire et qui finit par se vendre à la plus offrante pour gagner sa vie... Boorman le fait revenir à l'état quasi sauvage, aux côtés de Burt Reynolds et Ned Beatty dans Délivrance. Encore un énorme succès critique et commercial. En plus de ces débuts prometteurs sur grand écran, Jon Voight tente toutefois l'expérience théâtrale, et se produit au National Shakespeare Festival ainsi qu'avec le Center Theater Group à New York. 1978 marque la consécration du talent de Jon Voight, qui se voit décerner l'Oscar du Meilleur acteur pour Retour, de Hal Ashby, où il incarne aux côtés de Jane Fonda un vétéran du Vietnam cloué sur une chaise roulante. On le retrouve un peu plus tard en échappé du goulag dans le trépidant Runaway train, puis, après un long passage à vide durant toute la seconde moitié des années 80 et le début des années 90, il réapparaît finalement, vieilli et désormais voué aux apparitions de prestige, aux côtés de Tom Cruise dans Mission : impossible et dans Heat, de Michael Mann. Il a par ailleurs écrit les scénarios de deux de ses films, Eternity et Lookin' Get Out. Désormais cantonné dans les seconds rôles, Jon Voight a pu affronter un serpent gigantesque dans Anaconda, et incarné, grimé jusqu'au dentier, un vieil Indien prophète dans U-Turn. Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait vu aussi bien employé que dans Le Général, où il apportait une dimension humaine au flic irlandais, ennemi juré de Brendan Gleeson, d'après un personnage réel. Après avoir également mis en boîte le film de John Singleton, Rosewood, l'acteur apparaît en 1999 dans le drame pour ados American boys dans le rôle du coach impitoyable Bud Kilmer qui mène la vie dure à son équipe de football américain. Un an plus tard, il retrouve sa fille Angelina Jolie en héroïne de jeu vidéo dans les aventures de Lara Croft : Tomb Raider, avant d'embarquer à bord de l'aventure Pearl Harbor, en Franklin D. Roosevelt ébranlé mais miraculé, lors d'une scène d'un ridicule achevé. Autre registre, la comédie surréaliste dans laquelle il s'illustrait via Zoolander de Ben Stiller, dont il jouait le père navré de voir son fils top-model accuser un QI d'amibe. On l'a retrouvé récemment, une fois encore méconnaissable, en journaliste sportif dans Ali, avec Will Smith dans le rôle du célèbre boxeur. Un rôle qui a logiquement secoué l'Académie des Oscars et qui fut salué par une nomination (sa quatrième) à l'Oscar du Meilleur second rôle masculin. Depuis, il semble suivre le même parcours que sa collègue Sigourney, enchaînant les divertissements familiaux, dont La morsure du lézard, et deux comédies tout public signées du réalisateur Bob Clark (Porky's, c'était lui !).

Filmographie

  Jon Voight


Affiche de 1943 l
1943 l'ultime révolte

Affiche de Le prix de la loyauté
Le prix de la loyauté

Affiche de Macadam Cowboy
Macadam Cowboy

Affiche de L
L'idéaliste












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z






© Cinéma Passion 2001-2019







187 visiteurs connectés