Cinéma >Les acteurs > Lee Marvin

Lee Marvin
Acteur

Biographie

  Lee Marvin


Lee Marvin est né le 19 février 1924 à New York. Issu d'un milieu aisé (son père est avocat, sa mère journaliste). Enfant "rebelle"; est renvoyé de nombreuses écoles privées de l'Est. Enrôlé dans les Marines alors qu'il est encore étudiant en 1943. Grièvement blessé alors qu'il se bat dans le Pacifique Sud, il commence à faire du théâtre durant sa convalescence (plus d'un an à l'hôpital). Première apparition professionnelle "off Broadway" dans "Roadside". Petits rôles; il suit des cours à l'American Theater Wing. À Broadway, il joue dans "Billy Budd"; tournées dans le pays : "Un tramway nommé Désir" et "The Hasty Heart". Hathaway le voit à la télévision et lui donne un petit rôle dans LA MARINE EST DANS LE LAC. C'est également le premier film d'un certain Charles Buchinski, plus connu par la suite sous le nom de Charles Bronson ! Durant dix ans, Lee Marvin tient des petits rôles puis des seconds rôles : il joue les "durs", les "méchants", principalement dans des westerns ou des films "noirs", rarement sympathique ! Il était un gangster sadique dans RÈGLEMENT DE COMPTES; un motard aux côtés de Marlon Brando dans L'ÉQUIPÉE SAUVAGE; un marin dans OURAGAN SUR LE CAINE; un villageois vindicatif dans UN HOMME EST PASSÉ. Autant de petits rôles, autant d'apparitions, mêmes rapides, qui laissaient présager sa future carrière. L'acteur est déjà là, avec son physique (1,91 m, 80 kg, yeux verts; ses cheveux ne sont pas encore blancs, mais cela viendra... prématurément !) et ses dons naturels qui lui permettent d'allier la violence à l'humour, la décontraction à la cruauté et à la dureté. Dix ans après ses débuts, la chance lui sourit enfin et fait de lui une "star". Marié en 1952 avec Betty Edeling, quatre enfants. Divorcé en 1965; remarié en 1972 avec Pamela Freely, une fille. Entre 1961 et 1963, il tourne trois films avec John Wayne: LES COMANCHEROS, dans lequel il était à moitié scalpé et surtout L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE et LA TAVERNE DE L'IRLANDAIS, de John Ford. Les choses vont vite à présent: il a le rôle principal dans À BOUT PORTANT, le remake des TUEURS de Robert Siodmak: il y incarne un tueur froid et efficace, un "professionnel" du crime. En 1965, c'est la consécration: il reçoit un Oscar pour son interprétation (un double rôle) dans CAT BALLOU. Marvin est devenu une super-star. La même année, il joue dans LA NEF DES FOUS, une grosse production de Stanley Kramer. Il retrouve le western avec LES PROFESSIONNELS, puis le film de guerre avec DOUZE SALOPARDS, à la distribution prestigieuse. Le film connaît un énorme succès. LE POINT DE NON-RETOUR est un excellent "thriller" de John Boorman, qu'il retrouve dans DUEL DANS LE PACIFIQUE (opposé à Toshiro Mifune). LA KERMESSE DE L'OUEST nous fait découvrir ses talents de chanteur, aux côtés de Clint Eastwood. Puis les films se font plus rares, Lee Marvin semble en perte de vitesse. Manque de scripts, de metteurs en scène capables de le diriger ? A la même époque, il annonce son intention de prendre sa retraite. Mais il continue, à un rythme plus lent: LES INDÉSIRABLES, avec Paul Newman, CARNAGE avec Gene Hackman. Il retrouve Robert Aldrich pour L'EMPEREUR DU NORD, avec Ernest Borgnine et Samuel Fuller qui participe au scénario de L'HOMME DU CLAN de Terence Young. En 1979-1980, Lee Marvin tourne THE BIG RED ONE, sous la direction de Samuel Fuller (dont c'était un très vieux projet)... un film de guerre à nouveau et son dernier rôle mémorable avant sa mort, survenue le 29 août 1987 à Tucson (Arizona). Il fit également plus de 250 émissions de télévision. Il fut le lieutenant Ballinger dans "M.Squad", (1958-1960) et tourna dans "Lawbreaker", (1964), "Sergeant Ryker", (1968-1969), "Les Incorruptibles", etc.

Filmographie

  Lee Marvin


Affiche de L
L'homme qui tua Liberty Valance

Affiche de La taverne de l
La taverne de l'Irlandais

Affiche de Les douze salopards
Les douze salopards

Affiche de Le Point de non retour
Le Point de non retour












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z






© Cinéma Passion 2001-2020







42 visiteurs connectés