Cinéma >Les réalisateurs > Mike Figgis

Mike Figgis
Réalisateur, Acteur, Scénariste, Producteur

Biographie

  Mike Figgis


Après une enfance passée au Kenya, Mike Figgis étudie la musique à Londres, où il forme un groupe de rythm'n'blues répondant au nom de Gas Board et dont le chanteur est Bryan Ferry. Mike Figgis fait partie pendnat dix ans d'une troupe de théâtre expérimental " The People Show ", qui effectue des tournées internationales. Rapidement intéressé par le septième art, il se fait recaler de la National Film School mais rebondit en 1984 avec la réalisation du téléfilm The House. Dès lors, sa carrière est lancée.

En 1988, Mike Figgis signe son premier long métrage, Stormy Monday, plongée dans le monde du crime et de la musique jazz.A l'affiche de ce premier film : Melanie Griffith, Tommy Lee Jones et Sting. Une première expérience suivie, deux ans plus tard, d'une nouvelle tentative de film noir avec Affaires privées, avec Richard Gere en policier corrompu et Andy Garcia. En 1993, il retrouve le même acteur pour Mr. Jones. Mike Figgis s'impose alors comme un artiste touche-à-tout (il compose la musique de tous ses films) à la tonalité plutôt dramatique, plutôt attiré par les conflits sentimentaux et les travers de la condition humaine.

Après avoir signé Les Leçons de la vie, il réalise en 1995 le très remarqué Leaving Las Vegas, portrait sans concessions d'un homme plongé dans l'alcoolisme et interprété par Nicolas Cage, qui remporte pour l'occasion l'Oscar du Meilleur acteur pour son rôle de scénariste alcoolique. Mike Figgis, nommé pour l'Oscar de la Meilleure réalisation et du Meilleur scénario, ne se repose pas sur ses lauriers : deux ans plus tard, il livre Pour une nuit, long métrage traitant des répercussions de l'adultère avec Wesley Snipes et Nastassja Kinski.

Le relatif échec de Pour une nuit ne décourage pas Mike Figgis qui signe en 1999 La Fin de l'innocence sexuelle et Mademoiselle Julie, deux films sur fond d'éducation sexuelle et d'adultère portés par la comédienne Saffron Burrows. En 2000, avec Time Code, il recourt au procédé du splitscreen (où l'écran est séparé en plusieurs parties), l'écran étant divisé en quatre afin de suivre une même histoire de points de vues différents. Bien qu'expérimental, ce film est bien accueilli par la critique et le public.

Un an plus tard, il récidive cette audacieuse opération avec Hotel, comédie dramatique se déroulant dans un hôtel vénitien. Avec La Gorge du diable (2002), il s'essaie au thriller, avec en tête d'affiche Dennis Quaid et Sharon Stone.

En juin 2004 sortira le cinquième volet d'une série de sept documentaires intitulée The Blues et consacrée à cette musique. Cette série de documentaires fut créée à l'initiative de Martin Scorsese. Mike Figgis a réalisé Red White and Blues, ce cinquième volet qui examine plus particulièrement le blues américain pendant les années soixante.

Filmographie

  Mike Figgis


Affiche de Affaires privées
Affaires privées

Affiche de Mr. Jones
Mr. Jones

Affiche de Pour une nuit
Pour une nuit

Affiche de La Fin de l
La Fin de l'innocence sexuelle












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z






© Cinéma Passion 2001-2020







64 visiteurs connectés